Jour: 22 juin 2011

Intervention en situation de crise

Publié le

« Quoi dire si un enfant révèle qu’il a été témoin de violence envers les femmes

  1. Tu as bien fait de me parler de ce problème. Personne ne devrait jamais être maltraité.
  2. Es-tu en sécurité ? As-tu été frappé ? Essaies-tu parfois d’arrêter les querelles ? Comment le fais-tu ?
  3. Ces choses-là arrivent dans d’autres familles du quartier et il y a des gens qui peuvent aider. (selon l’âge de l’enfant, il est parfois bon de lui expliquer les ressources communautaires qui existent ou de fournir l’information directement à sa mère).
  4. Élaborez un plan de sécurité avec l’enfant.

Quoi dire lorsqu’un enfant révèle l’existence d’un problème

  1. Essayez de parler à la mère de l’enfant, mais de manière à ne pas la mettre en danger. Essayer de prendre contact avec elle au moment où l’agresseur n’est pas présent.
  2. Renseignez la mère sur les ressources communautaires : foyer ou centre d’accueil pour les femmes, police, lignes d’écoute téléphonique, services de counselling, etc.
  3. Planifiez les mesures de sécurité avec la mère, ou aiguillez-la vers un autre organisme qui pourra l’aider à le faire.
  4. S’il apparaît que la mère ou l’enfant court un danger imminent (par exemples : menaces de mort, tentatives de l’homme pour pénétrer dans le logement, menaces d’enlèvement des enfants), vous devriez encourager la femme à prendre immédiatement contact avec la police et, si elle refuse de le faire, vous devriez en prendre vous-même l’initiative. En cas de harcèlement, criminel ou non, la femme devrait également être encouragée à prendre contact avec la police.
  5. Si l’enfant a été victime de violence physique ou sexuelle, vous devriez prendre immédiatement contact avec la société d’aide à l’enfance.
  6. Si la situation ne s’améliore pas et si l’enfant manifeste des signes de traumatisme affectif, encouragez la mère à prendre contact avec la société d’aide à l’enfance. »

Source : Guide pour les intervenantes des maisons d’aide et d’hébergement. Soutenir les mères pour prévenir les effets néfastes de la violence conjugale chez les enfants. Andrée Fortin, Isabelle Côté, Sylvie Rousseau, Myriam Dubé – www.criviff.qc.ca