Mois: avril 2012

Souper crabe : un profit de 1 778$

Publié le Mis à jour le

Dans le cadre de la Campagne papillon pour la construction de l’Entretemps, La Gigogne tient à remercier  tous les généreux commanditaires de la soirée Souper crabe et crevettes à volonté qui a eu lieu samedi 20 avril 2012.

Merci donc aux Chevaliers de Colomb, Jean Coutu, Valérie Fradette, Frédéric Gagnon, Poissonnerie Boréalis, Dépaneur le Cristal.

Cette activité a permis de réaliser un profit de 1 778 $ pour la construction de l’Entre-Temps.

Un gros merci à tous les participants, et à votre demande, on vous dit à l’année prochaine !

Merci à nos généreux donateurs !

Publié le Mis à jour le

Merci à nos généreux donateurs !

Au 23 avril 2012, la Campagne papillon de La Gigogne a permis de récolter 56 670$

Merci à toutes les personnes qui participent à nos activités de Campagne Papillon, aux donateurs anonymes et plus particulièrement à :

Aline D Lavoie, Odette Gauthier,  Maryse Caron, Les Filles d’Isabelle, Thérèse Harisson, Nicole Pelletier, Marie-Laure Leymonie, La Débrouille, Maison commémorative familiale Rouleau, Entreprise Sanaji, Louise Otis, Les fruits de mer de l’Est, Dominique Vien (ministre délégué aux services sociaux), Pascal Bérubé (député provincial), Maître Jean-Marc Ouellet, Jean-Marc Fournier (ministre de la justice du Québec), Banque Nationale (succursale de Matane), L’association des concessionnaires automobiles de Matane, Ville de Matane

Les femmes et le logement : un pas de plus vers l’égalité

Publié le Mis à jour le

 SÉNÉCAL, Paul, Société d’habitation du Québec. Les femmes et le logement : un pas de plus vers l’égalité, mars 2012, 208 p.

« Une étude réalisée pour le compte de la Société d’habitation du Québec décrit la situation résidentielle des Québécoises, qui sont aujourd’hui le principal soutien dans plus de deux ménages sur cinq. En comparant la situation des femmes à celle des hommes, on y analyse l’évolution du statut, des droits et des conditions de vie des femmes qui détermine leur manière de se loger aujourd’hui. On y pose également un regard prospectif vers demain. Selon le rapport tiré de cette étude, le Québec se situe avantageusement dans l’ensemble canadien » http://www.habitation.gouv.qc.ca/fileadmin/internet/publications/0000021517.pdf

Violence conjugale : Douleur, anxiété et…dépendance aux anxiolytiques

Publié le Mis à jour le

Actualité publiée le 8 avril 2012 – BMJ Open

« Cette étude norvégienne au delà de conclure que plus de 13% des femmes de son échantillon représentatif sont victimes de violencee conjugale, met en exergue une association douloureuse, celle de la violence du partenaire intime et de la dépendance aux analgésiques et aux psychotropes. Car selon ces résultats publiés dans l’édition du 5 avril du BMJ Open, les femmes victimes de violence se verraient prescrire entre 2 à 3 fois plus d’analgésiques opioïdes et d’anxiolytiques benzodiazépines avec risque de dépendance. Un élément à prendre en compte, recommandent les auteurs, dans la prise en charge des femmes victimes de violence conjugale »…

http://www.santelog.com/news/medicament/violence-conjugale-douleur-anxiete-et-dependance-aux-anxiolytiques_8033_lirelasuite.htm

Un «honneur» dont on se passerait bien

Publié le

Publié le 5 Avril 2012  Patrick Rodrigue  – Abitibi Express

« L’Abitibi, une des pires régions pour la violence conjugale et sexuelle

En voulant brosser un portrait de la criminalité en Abitibi-Témiscamingue, un professeur de l’UQAT est arrivé à un triste constat: la région comporte des taux de violence conjugale et de violence sexuelle nettement plus élevés que la moyenne québécoise, se classant même parmi les pires »…

http://www.abitibiexpress.ca/Actualites/2012-04-05/article-2948183/Un-%26laquohonneur%26raquo-dont-on-se-passerait-bien/1