Jour: 17 septembre 2013

Cocktail dînatoire avec encan

Publié le Mis à jour le

Prochaine activité de la Campagne papillon de La Gigogne, pour la construction d’une maison de seconde étape pour les femmes et enfants victimes de violence conjugale : 

Notre célèbre cocktail dînatoire avec encan au Vignoble Carpinteri avec les délicieuses bouchées du chef Benoit Dufour de Auberge La Seigneurie ! C’est Yves Larouche, de Bon pied, bonne heure à Radio Canada Première qui animera la soirée !

Un événement à ne pas manquer !

Billets au coût de 50$ (reçu d’impôt de 30$), en vente

au Dépanneur Esso Cristal au 418-562-4050 et au Dépanneur du Lac au 418-562-6262

Billet_Cocktail dinatoire_2012

Violence faite aux femmes au Canada

Publié le

Voici quelques extrait du nouveau feuillet d’info de l’ICREF (l’Institut Canadien de Recherche sur les Femmes)

« La violence faite aux femmes dans des relations intimes continue de toucher un grand nombre de femmes. Selon le ESG de 2009, au cours des 5 dernières années 6 % des femmes canadiennes vivant dans une relation conjugale ou en union de fait ont subi une agression physique ou sexuelle de la part d’un partenaire, Entre 2000 et 2009, alors que 49 % des fémicides (des femmes) avait
été fait par leur partenaire intime, c’était seulement le cas de 7 % des homicides (des hommes). En 2010, 70 % des victimes de violence perpétrée par des partenaires de passage et 81 % des victimes de violence conjugale étaient des femmes. Au total, les partenaires intimes sont à l’origine d’une beaucoup plus grande partie des crimes violents contre les femmes que ceux contre les hommes (55 % pour les femmes et 22 % pour les hommes). »

« Des refuges d’urgence ou pour de longs séjours sont essentiels pour garantir aux femmes un logement et une sécurité immédiate ainsi qu’une planification pour leur sécurité, des conseils, des informations et du plaidoyer. La croissance des maisons d’hébergement est restée constante depuis l’ouverture de la première dans les années 1970. Toutefois, un problème d’accessibilité aux refuges pour les femmes avec incapacités persiste. »

« Les efforts pour prévenir la violence faite aux femmes au Canada ont été fragmentaires, incrémentiels et sous-financés. Pour une prévention efficace, la violence faite aux femmes doit être reconnue comme un problème de genre et de droits de la personne, plutôt que comme un problème individuel pour la femmes. »

Pour en savoir davantage : http://www.criaw-icref.ca/fr/nouveau-feuillet-dinfo-de-licref-la-violence-faite-aux-femmes-au-canada