Mois: octobre 2013

Une première maison de seconde étape au Bas-Saint-Laurent

Publié le Mis à jour le

Mise à jour le vendredi 25 octobre 2013 à 14 h 54 HAE – Joane Bérubé –

Radio-Canada

 

« D’ici quelques mois, les femmes victimes de violence conjugale dans la MRC de la Matanie pourront bénéficier d’une ressource supplémentaire.

La maison L’Entre-temps, un immeuble de six logements à prix modique, offrira des services de transition aux femmes et aux enfants qui ont besoin de rebâtir leur vie.

Les appartements abordables pour les familles sont une denrée rare. L’Entre-Temps permettra aux femmes, qui quittent leur conjoint dans un moment de crise, de se trouver à se reloger rapidement en payant un loyer équivalent à 25 % de leurs revenus. Les femmes pourront y demeurer jusqu’à un maximum de deux ans.

Les femmes de la maison d’hébergement La Gigogne de Matane portent ce projet depuis trois ans.

Toutefois, ce ne sont pas seulement des logements que souhaite offrir La Gigogne. Comme dans la plupart des maisons du genre, les femmes doivent adhérer à des règles de vie, explique la directrice de La Gigogne, Guylaine Fournier. « Il y a, dit-elle, un engagement qui va être collé avec ça. Je m’engage pendant deux ans à cheminer avec une intervenante pour me sortir de la situation où je suis. »

Le but est que la femme retrouve son autonomie.

Ce soutien est d’ailleurs déterminant. Sophie, un nom d’emprunt, a quitté son mari violent il y a deux ans. Divorce, perte de repère, du cercle social, de revenus : le changement de vie a été total. Elle l’avoue sans aide, elle n’y serait pas parvenue. « C’est certain que j’aurais pu retourner dans ce milieu-là. Ce n’était pas un milieu qui me convenait du tout, ni à moi, ni à mes enfants. »

Entraide, soutien et sécurité… http://www.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2013/10/28/001-gaspesie-entre-temps-maison.shtml

Cocktail dînatoire avec encan : un 3e succès !

Publié le

Quelle magnifique soirée !
La 3e édition du notre cocktail dînatoire au Vignoble Carpinteri a été un succès ! Merci à tous les participants qui nous encouragent, dont beaucoup depuis 3 ans ! La construction de l’Entre-Temps approche et c’est grâce à vous !

Guylaine Fournier, directrice de La Gigogne, a résumé l’avancement du projet l’Entre-Temps dont la construction est prévue au printemps 2014 ! En 2014 : on bâtit ! Elle a aussi présenté les membres du comité financement qui travaillent tous depuis trois ans à ce projet : Mimi Lavoie, présidente de la Campagne papillon et présidente du conseil d’administration de La Gigogne, Maryse Caron, membre du conseil d’administration, Kent Murray, ingénieur chez Tembec, Marie-Laure Leymonie, consultante et chargée du projet. Guylaine est également membre du comité.
Durant la soirée, les délicieuses bouchées du chef Benoit Dufour de l’Auberge La Seigneurie ont été servies, c’était délicieux !

L’animation a été menée de mains de maître ! Et oui, nous avions la chance d’avoir un animateur hors pair : Yves Larouche de Bon pied, bonne heure à Radio Canada ! Avec Kent Murray, comme assistant durant l’encan, vous imaginez bien que le party n’a pas été long à levé !

La soirée a rapporté 4 710$, dont 1 730$ durant l’encan ! Tout un succès !

Un gros merci donc à tous : les participants, Yves Larouche, les membres du comité financement et bien sûr mille merci à tous nos commanditaires sans qui l’événement n’aurait pu avoir lieu :
Aféas Bon Pasteur, Aféas St-Rédempteur, Bahut de la Matanie, Bénézete Tremblay, Bijouterie Hélène, BMR, Boutique Caro, Canabec, Coiffure look 2000, Dentiste JP Bouffard, Fleuriste Harrisson, Thérèse Harrisson, Fromagerie des Basques, Gite des Iles, IGA, Informidata, Jardins de l’Orme, Kent Murray, Meubles Matane, Mimi Lavoie et Marie-Laure Leymonie, Papeterie Bloc Notes, Plomberie GD, Poissonnerie matanaise, Quality Inn, Riotel, St-Gelais, Annette Thibeault, Vignoble Carpinteri, Yvon Dufour

On vous dit tous à l’année prochaine !

Braderie Mode Bénéfice

Publié le

3e édition… de l’événement mode à Matane

 

 

Matane, le 23 octobre 2013 — Matane accueille, ce vendredi 1er novembre, au Quality Inn & Suites de Matane, le retour de La Braderie Mode Bénéfice, cet événement mode pour femmes qui consiste en une journée magasinage à petit prix pour femme seulement.

 
L’année dernière, avec la collaboration du Quality Inn & Suites, de la Pharmacie Marie-Ève Caron et Jasmin Lavoie affiliés à PROXIM et de plusieurs autres partenaires, l’événement a remis un montant de 5 000 $ à La Gigogne, organisme visant à assurer un avenir meilleur aux femmes victimes de violence, avec la construction d’une maison de seconde étape à Matane.
Offrant un vaste choix de vêtements, accessoires et bijoux usagés de style « bon chic, bon genre », la Braderie, aura permis encore cette année aux femmes de la région de faire le ménage de leur garde-robe, liquider des articles toujours propres et tendance qu’elles ne portent plus, mais qui pourraient très bien plaire à d’autres. Entre autres, vous pourrez dénicher des chaussures à 10 $, des robes de soirée à 25 $, des foulards à 5 $, ou vous offrir sur place une manucure expresse à 10 $, ainsi que du maquillage ou des bijoux neufs à prix incroyables. Aussi, des sacs surprise sont en vente au coût de 10 $ et les 50 premières acheteuses recevront une petite surprise. Le coût d’entrée est de 2 $ par personne.

Voici donc l’occasion idéale de dénicher de beaux articles à faible coût. En plus, cette soirée de fille offre une ambiance GLAMOUR et l’occasion idéale de prendre un verre entre amies! Pour celles qui désirent encourager la Campagne Papillon, il est possible de réserver sa place pour le souper-bénéfice (fondue à volonté) le même soir au même endroit. Pour réservation, il faut communiquer avec le Quality Inn & Suites au 418 562-6433.

Affiche braderie_2013

Source : Karine Beaulieu

Organisatrice de l’événement 418 566-1248

Violence faite aux femmes « Réagissons ensemble »

Publié le Mis à jour le

Publié le samedi, 19 octobre 2013 07:54 – par Pierre Morel – L’Avantage

Créée il y a 13 ans, la Table de concertation locale en matière de violence faite aux femmes de la MRC de La Matanie demeure très active et proposera un programme bien rempli au cours des prochaines semaines.

Les représentantes de la Table de concertation locale en matière de violence faite aux femmes, Stéphanie Thibault, Guylaine Fournier et Annik Bouchard. (Photo : Pierre Morel)
Les représentantes de la Table de concertation locale en matière de violence faite aux femmes,
Stéphanie Thibault, Guylaine Fournier et Annik Bouchard. (Photo : Pierre Morel)

Soutenant que le problème de violence envers les femmes et les enfants reste toujours d’actualité, la directrice de la Gigogne, Guylaine Fournier, précise que la Table de concertation, qui regroupe sept partenaires incluant la Sûreté du Québec, poursuit inlassablement sa mission en misant sur cinq grands enjeux…Les membres de la Table se disent aussi très préoccupés par le phénomène de l’hyper sexualisation qui prend de l’ampleur et qui a des conséquences sur la violence faite aux femmes.

http://www.lavantage.qc.ca/actualite/19-10-2013-violence-faite-aux-femmes-reagissions-ensemble

En 2014: six logements pour Bas-Laurentiennes victimes de violence conjugale

Publié le

La Voix de la Matanie

Par Brigitte Dubé – Jeudi 10 octobre 2013 09:08:36 HAE

On parle de l’Entre-Temps de La Gigogne !

 » MATANE – La Campagne Papillon vise à construire, au centre-ville de Matane, un immeuble de six logements sociaux sécuritaires, temporaires et à coût abordable, pour les femmes et enfants du Bas-Saint-Laurent victimes de violence conjugale.

Dans le document explicatif du projet, on peut lire que, en 2008, près de 300 femmes ont été victimes d’infractions commises dans un contexte conjugal au Bas-Saint-Laurent (ministère de la Sécurité publique). Un peu plus du tiers des victimes indirectes de ces actes de violence étaient âgées de moins de 18 ans. Soixante pour cent d’entre elles étaient les enfants de l’auteur présumé. Au cours des années 1995 à 2000, au Québec, on a recensé 95 femmes tuées par leur conjoint, leur ex-conjoint ou leur ami intime.

« Près de la moitié des femmes qui quittent la Gigogne (refuge matanais pour femmes et enfants victimes de violence conjugale) bénéficient de l’aide sociale. Faute de logements abordables disponibles, plusieurs retournent dans un milieu violent, explique la directrice de La Gigogne, Guylaine Fournier. Avec l’Entre-Temps, les femmes encore fragiles bénéficieront de programmes de dévictimisation et d’outils afin de réorganiser leur vie. »

Pour une 3e année sous le slogan « En 2014, on bâtit! » 

Pour lire la suite : http://www.lavoixdelamatanie.ca/2013/10/10/en-2014-six-logements-pour-bas-laurentiennes-victimes-de-violence-conjugale?utm_source=addThis&utm_medium=addthis_button_facebook&utm_campaign=Six+logements+pour+victimes+de+violence+%7C+La+Voix+de+la+Matanie#.UlaqSbE80MU.facebook