Jour: 17 septembre 2015

Un automne d’actions et de mobilisations féministes !

Publié le

Communiqué pour diffusion immédiate –  Table de concertation des groupes de femmes du BSL

Bas-Saint-Laurent, le 17 septembre 2015 – Le lancement de la Caravane des résistances et solidarités féministes aura lieu le 23 septembre à Montréal dans le cadre de la 4ième Action internationale de la Marche Mondiale des Femmes (MMF) qui mobilise des femmes dans plus de 60 pays à travers le monde. C’est sous le thème Libérons nos corps, notre Terre et nos territoires que la Caravane parcourra en 24 jours plus de 4000 km pour aller à la rencontre des femmes des régions qui se mobilisent partout au Québec pour résister aux politiques d’austérité, pour contrer la destruction environnementale et s’opposer à la logique militaire.

MMF_2015_2

La Caravane des résistances et solidarités féministes s’arrêtera 2 fois au Bas-St-laurent. Une première fois à Matane le 8 octobre où les militantes et les militants sensibiliseront la population à l’importance de protéger l’eau et l’environnement. Puis, une deuxième fois à Rivière-du-Loup le 16 octobre où les femmes feront une action symbolique en lien avec la militarisation et se mettront en marche contre l’austérité.

Lors de ces 2 rencontres, les femmes, les féministes et les groupes alliés auront l’opportunité d’échanger avec les membres de la Caravane qui seront témoins des luttes et des alternatives que développent les femmes dans leurs communautés et sur leurs territoires partout au Québec. Ils auront aussi l’occasion de rencontrer les porte-paroles régionales, soit Marie-Andrée Mathieu, agricultrice bio de la Matapédia et Anne Archambault, grande cheffe de la première nation Malécites de Viger.

Le rassemblement national aura lieu à Trois-Rivières le 17 octobre. 5 autobus partiront du Bas-St-Laurent en direction de Trois-Rivières pour participer à cette grande Action.

Comme le mouvement des femmes du Québec entretient des liens étroits avec les femmes autochtones, des activités auront également lieu dans plusieurs MRC du BasSaint-Laurent pour souligner le 4 octobre, journée de solidarité avec les femmes autochtones disparues ou assassinées.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à visiter notre page Facebook intitulée Marche Mondiale des Femmes Bas-Saint-Laurent.

-30-

SOURCE : Nathalie Bernier, Table de concertation des groupes de femmes du BSL 418 562-7996

Une motion en faveur de la lutte à l’analphabétisme adoptée à l’unanimité

Publié le Mis à jour le

RGPAQ

Communiqué

Rentrée parlementaire à Québec :

Une motion en faveur de la lutte à l’analphabétisme adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale

Montréal, le 16 septembre 2015 – Le Regroupement des groupes populaires en alphabétisation du Québec (RGPAQ) se réjouit de l’adoption à l’unanimité, hier par les membres de l’Assemblée nationale, d’une motion en faveur de la lutte à l’analphabétisme.

Cette motion, présentée conjointement par madame Manon Massé, députée de Sainte-Marie–Saint-Jacques pour Québec solidaire, et monsieur Dave Turcotte, porte-parole de l’opposition officielle en matière de formation professionnelle, d’éducation des adultes et d’alphabétisation, se lit comme suit :

« Que l’Assemblée nationale reconnaisse l’ampleur du problème de l’analphabétisme au Québec et de ses conséquences ainsi que ses liens indéniables avec la pauvreté et l’exclusion;

 Que l’Assemblée nationale reconnaisse la nécessité d’adopter des mesures structurantes pour lutter contre l’analphabétisme au Québec;

 Que l’Assemblée nationale reconnaisse le rôle essentiel joué par les groupes populaires d’alphabétisation dans leur communauté pour, d’une part, contrer l’analphabétisme et, d’autre part, pour appuyer des milliers d’individus dans leur cheminement vers l’écrit et l’amélioration de leurs conditions de vie. »

Pour le RGPAQ, il y a urgence d’agir pour mieux lutter contre l’analphabétisme au Québec. Depuis 2011, il réclame d’ailleurs du gouvernement du Québec qu’une stratégie nationale de lutte à l’analphabétisme soit développée de concert avec les acteurs concernés. « Nous devons nous attaquer collectivement aux causes et aux conséquences du problème de l’analphabétisme. C’est le travail quotidien des groupes populaires d’alphabétisation. À la suite de l’adoption de cette motion, nous espérons que ce sera aussi celui du gouvernement et de tous les élus à Québec » souligne Christian Pelletier, coordonnateur du RGPAQ.

Le député de Saint-Jean, monsieur Dave Turcotte, a également fait une déclaration invitant notamment l’ensemble des élus à lire attentivement le recueil de conjugaisons, Bêcherons – Conjuguer l’Austérité qui leur a été acheminé le 8 septembre dernier à l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation. Ce recueil rappelle que les politiques d’austérité du gouvernement du Québec et les compressions budgétaires généralisées qui les accompagnent ne seront pas sans effet sur notre capacité collective à mieux lutter contre l’analphabétisme au Québec. D’une part, ces politiques appauvrissent davantage les adultes peu alphabétisés et leur famille et, d’autre part, elles fragilisent les acteurs et les initiatives qui contribuent à lutter contre l’analphabétisme. « Alors que les politiques d’austérité alimentent le cercle vicieux de l’analphabétisme et de la pauvreté, la motion adoptée hier invite plutôt à y mettre un terme » conclut le coordonnateur du RGPAQ.

Notre recueil de conjugaisons, Bêcherons – Conjuguer l’Austérité, est accessible à l’adresse suivante : http://www.rgpaq.qc.ca/actualites.php

-30-

Le RGPAQ est un organisme voué à la promotion et au développement de l’alphabétisation populaire et des groupes populaires en alphabétisation ainsi qu’à la défense des droits des adultes peu alphabétisés. Il partage avec l’ensemble du mouvement de l’action communautaire autonome la vision d’une société juste, égalitaire et démocratique.

Information :           Caroline Meunier

Cell. : 514 880-7762