Bientôt la Campagne Papillon

Publié le

La Gigogne, maison d’aide et d’hébergement pour les femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants, travaille depuis l’automne dernier à la mise sur pied d’une maison de seconde étape. Il s’agit d’offrir aux femmes victimes de violence conjugale avec ou sans enfants, un logement sécuritaire avec des services d’intervenantes pour briser le cycle de la violence.

Le 8 mars 2011, au terme d’un concours, les femmes ont choisi l’Entre-Temps pour nommer la future maison de seconde étape. Pour aller de l’avant dans ce projet, La Gigogne vient d’acquérir un terrain au centre ville. Nous envisageons l’Entre-Temps comme une grande maison, composée de six logements entièrement meublés (trois 3.5, deux 4.5 et un 5.5), d’une grande salle d’activités et de bureaux. Une grande cour permettra d’avoir des jeux extérieurs pour les enfants.

Une partie de la construction devrait être financée par la Société d’habitation du Québec. Mais afin de réaliser ce projet, une grande campagne de financement, La campagne Papillon de La Gigogne est prévue pour l’automne prochain. Pour suivre l’avancement du projet, nous vous invitons à consulter notre nouveau blogue : www.lagigogne.org

Guylaine Fournier
Directrice
La Gigogne
418-562-3377

Qu’est-ce que le cycle de la violence conjugale ?

Publié le

Les agressions conjugales surviennent à l’intérieur du « cycle de la violence conjugale ». Ce cycle, qui est mis en place et orchestré par l’agresseur, permet à celui-ci de maintenir sa domination sur sa conjointe.

Le cycle de la violence conjugale est un cercle vicieux qui comporte 4 phases : le climat de tension, la crise, la justification et la lune de miel.

Dans une relation conjugale marquée par la violence, ce cycle se répète plusieurs fois et de façon de plus en plus accélérée. Plus le cycle se répète, plus la phase de la « lune de miel » raccourcit, jusqu’à disparaître.

Dans un prochain article, nous verrons plus en détail ce cycle de la violence.

adapté de la chronique violence conjugale de Michelle Cody, intervenante à La Gigogne

L’enfant victime de violence conjugale a aussi besoin d’aide

Publié le Mis à jour le

« Quand papa et maman se chicanaient…je me sentais comme une guerre. »*

À La Gigogne, tu trouveras des intervenantes jeunesse pour venir en aide auprès de tes enfants :

Avec toi et tes enfants, l’intervenante jeunesse :

  • t’accueille et te soutient dans ton vécu de violence et celui de tes enfants
  • crée un climat de confiance et de sécurité
  • travaille à diminuer les effets de la violence conjugale
  • consolide ton lien mère/enfant
  • te supporte et t’outille  dans tes compétences parentales
  • favorise l’adoption de comportements pacifiques
  • encourage l’expression et la gestion des émotions des enfants

Pour de l’aide ou de l’information, contacte-nous, c’est gratuit et confidentiel : 418-562-3377 ou intervenantesgigogne@hotmail.com

ou S.O.S. Violence conjugale 1-800-363-9010

* extrait du dépliant produit par Les Maisons d’hébergement du Bas-Saint-Laurent