La violence conjugale : un acte criminel

Publié le


Des chiffres qui font réfléchir.

Voici quelques données recueillies par le ministère de la Sécurité publique du Québec sur les plaintes portées pour des actes criminels commis dans un contexte conjugal :

En 2008, 17 321 infractions contre la personne commises dans un contexte conjugal ont été enregistrées par les corps policiers. Plus de 8 victimes sur 10 étaient des femmes, soit 14 242 femmes et 3 079 hommes.

La violence conjugale n’a  pas seulement une dimension sociale, émotive, psychologique ou économique.  Elle représente également une dimension criminelle puisqu’elle peut comporter des infractions comme des voies de fait, des menaces ou du harcèlement. Il est donc normal et souhaitable que certains cas de violence conjugale mènent à une intervention policière et, parfois, à des procédures judiciaires.

http://violenceconjugale.gouv.qc.ca/comprendre_acte.php