Construire un scénario de protection

Publié le Mis à jour le


Qu’est-ce qu’un scénario de protection ? Le scénario de protection est une série de mesures identifées avec la femme et mises en place afin de s’assurer d’un moyen pour agir rapidement en situation d’urgence et de grand stress.

Éléments à prendre en compte pour construire un scénario de protection. Avant toute autre considération, l’intervenante doit procéder à l’évaluation de la dangerosité de la situation et adapter son intervention selon cette évaluation. Les deux principaux types de scénario examinés ici sont pour la préparation d’un départ précipité en l’absence de l’agresseur et celui de la protection de la victime et sa fuite en cas d’agresssion.

Le scénario de protection doit prendre en compte les éléments qui entourent la femme :

  • Voisins, famille, enfants, ami(es), environnement intérieur et extérieur de sa résidence, moyens de transport, etc.
  • Il faut tenir compte de l’état de gradation de la violence dans le couple. Y a-t-il eu des épisodes de violence physique ?
  • L’agresseur a-t-il fait des menaces de mort ou d’agressions physiques ? Si c’est le cas, être très attentive aux moyens de protection de la victime. S’il n’y a pas eu de violence physique auparavant, rester quand même méfiante : le départ peut être un déclencheur.
  • Demander s’il y a des armes dans la maison et où sont-elles ?

Est-il possible d’impliquer ses enfants dans le scénario ? Comment ?

  • Par exemple, appeler les policiers, composer le 911 ou encore se réfugier chez un voisin lorsque la violence débute.
  • Indiquer aux enfants ce qu’ils devront faire en cas de départ précipité comme s’habiller rapidement, prendre un jouet préféré, se tenir près de la porte, etc.

Si elle a de jeunes enfants en tenir compte dans le scénario de protection car il est plus difficile de fuir rapidement avec de jeunes enfants :

  • Peut-elle prévoir l’éclatement de la crise ?
  • Les femmes qui expérimentent depuis longtemps le cycle de la violence avec leur conjoint peuvent devenir très habiles à détecter l’approche de l’agression.
  • Si c’est le cas, peut-elle faire garder les enfants quelques jours lorsqu’elle sent l’approche d’une crise ?

Tenir compte de la disposition intérieur de la maison et s’en servir pour assurer une meilleure sécurité :

  • Y a-t-il une pièce avec un téléphone où elle peut s’enfermer ?
  • Lorsque la tension monte, penser à se rapprocher d’une sortie extérieur pour éviter que l’agresseur n’en bloque l’accès.
  • Penser à se réfugier au sous-sol s’il est pourvu d’une sortie extérieure.
  • Placer les meubles de façon à ce qu’ils entravent le moins possible l’accès vers une autre pièce ou à l’extérieur.

à suivre

Michelle Cody, intervenante à La Gigogne