Témoignage d’une femme

Publié le


Le récit que vous allez lire s’inspire de faits vécus. Qui sait ? Peut-être vous y reconnaîtrez-vous ?

Bonjour, je m’appelle anonyme. J’ai le goût de vous parler de mon histoire dans l’espoir d’aider d’autres femmes qui ont vécu la même chose que moi. L’homme que j’ai marié, je le connaissais depuis longtemps, car nous étions à l’école ensemble. Nous nous sommes mariés à l’âge de 18 ans pensant s’aimer du vrai amour qui durerait toute la vie.

Cependant, j’ai réalisé que cet homme était très dur avec moi. Il crait tout en me dénigrant, bousculait les objets, ce qui créait une terrible tension dans la maison. De plus, je ne pouvais jamais recevoir de l’affection de sa part, il trouvait cela très enfantin et même les rapports sexuels, je me sentais comme une prostituée. Suite à toutes ces années d’enfer, j’ai fait une grosse dépression qui perdure encore aujourd’hui. Après 26 ans de mariage, j’ai donc décidé de divorcer.

Suite à toute cette violence vécue je me sentais très vulnérable, donc le premier homme qui m’a dit je t’aime j’ai succombé. Je croyais encore une fois avoir rencontré l’homme de ma vie. Il était afffectueux, attentionné et me valorisait. Tout ce que je n’avais pas connu durant mes 26 années de mariage. Après une période de lune de miel, désastre, il m’injuriait (tu devrais te faire soigner, criss de folle…). Cette relation a duré 5 ans et durant cette période j’ai été hébergée 6 fois à La Gigogne, sans compter les fois où j’ai passé la nuit dans ma voiture, car j’avais honte de retourner à l’hébergement.

Souvent j’entrais à La Gigogne la tête basse, mais je ne me suis jamais sentie jugée et j’ai réalisé que je n’étais pas la seule à vivre cette situation. C’est un combat de chaque jour, car j’aime toujours mon conjoint, ce sont ses comportements que je n’accepte plus. Je recommande à toutes les femmes qui vivent de la violence de demander de l’aide à La Gigogne. Grâce à cet organisme, je me suis trouvé un appartement et pour la première fois de ma vie je marche la tête haute et je suis très fière de moi et les intervenantes sont toujours là pour moi.

Anonyme.

PS : si vous désirez vous aussi nous faire parvenir un témoignage et un commentaire, vous pouvez le faire à l’adresse suivante : intervenantegigogne@hotmail.com