Paralysées par la crainte

Publié le


Nathalie Villeneuve – L’auteure est présidente du Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale. CyberpressePublié le 16 mars 2012 à 06h00

« L’affaire Guy Turcotte revient cette semaine dans l’actualité avec le lot d’émotions qu’elle suscite. Pétitions, manifestations, pages Facebook, le verdict de non-responsabilité criminelle et les travaux de la Commission d’examen des troubles mentaux continuent de susciter de vives réactions dans la population. Et encore plus, dans les maisons d’aide et d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale.

Depuis la tombée du verdict, des femmes y arrivent plus craintives. Plusieurs ont confié que leur conjoint avait menacé de porter atteinte à leur vie et celle de leurs enfants, comme l’avait fait Guy Turcotte. Les femmes se sont retrouvées paralysées par la crainte que leur ex-conjoint voie dans ce verdict le feu vert social pour mettre ses menaces à exécution. Comment les rassurer? »…

http://www.cyberpresse.ca/debats/opinions/201203/15/01-4505969-paralysees-par-la-crainte.php