Campagne papillon : où va votre don ?

Publié le


Comme nous, vous avez sans doute entendu parler du Ice Bucket Challenge (défi du seau d’eau glacée), peut-être même y avez vous participé.  Le but de ce défi est de médiatiser la lutte contre la  sclérose latérale amyotrophique (SLA), et également de collecter des fonds pour la recherche contre cette maladie.

La campagne est devenue virale grâce aux réseaux sociaux et on nous annonce un exploit de 100 millions de récolter, formidable ! Mais voilà, d’autres chiffres sont sortis dernièrement et nous apprenons que c’est seulement 27% des dons qui vont véritablement à la recherche, soit 27 millions. « Le 73% restant va aux campagnes de promotions, aux donations externes à d’autres associations et aux salaires des employés de la « ALS Foundation ».

Oh hélas, ce n’est pas la première fois que sont révélés de tels chiffres dans le monde, parfois très lucratif, du monde philanthropique. Souvenez-vous des révélations sur le très fameux ruban rose. D’ailleurs Léa Pool a réalisé un documentaire à ce sujet « l’industrie du ruban rose », paru en 2011, avec comme point de départ, cette question « Chaque année, on amasse des millions de dollars au profit de la lutte au cancer du sein. Mais où va réellement tout cet argent et à quoi sert-il exactement? »

Et la Campagne papillon de La Gigogne alors ? Et bien nous allons ouvrir nos livres comptables afin de vous rassurer, et vous allez être contents !

C’est à l’automne 2011 que nous lançons notre levée de fonds, la Campagne papillon. L’objectif est clair : ramasser 350 000$ pour la construction de six logements sociaux pour les femmes et enfants victimes de violence conjugale, l’Entre-Temps. Une maison de seconde étape, avec services d’intervenantes, où les femmes pourront briser le cycle de la violence. Dès que nous avons lancé la Campagne papillon, nous avons ouvert un compte spécifique pour le dépôt des dons et les sommes recueillies lors des activités de financement. Nous pouvons donc vous confirmer que chaque don recueilli est utilisé à 100% pour la construction de l’Entre-Temps. Pour ce qui est des activités de financement, auxquelles vous êtes très nombreux à participer, comme par exemple le souper gastronomique, le souper crabe ou encore le cocktail dînatoire du mois d’octobre (le prochain a lieu le 9 octobre), c’est en moyenne 65% de la somme que vous payez qui va directement à l’Entre-Temps, le 35% restant est utilisé pour les achats nécessaires à la réalisation de l’activité de financement (nourriture, impression des billets…).

Et les salaires, alors, vous les payez comment ? Très bonne question et d’autant plus pertinente que nous avons une chargée de projet qui travaille pour le projet depuis maintenant 4 ans. En fait, tous les salaires  des personnes qui mettent des heures de travail sur le projet l’Entre-Temps depuis 4 ans (chargée de projet, directrice, comptable….) sont pris en charge par La Gigogne à même sa subvention de base. En fait, c’est en 2005 que nous avons inscrit à notre planification stratégique la construction d’une maison de seconde étape. Alors, lorsque le projet a commencé en 2010, nous avions mis de l’argent de côté, au fil des années, pour pouvoir financer le travail nécessaire à la réalisation du projet. Une belle planification, non ?

Et puis mission accomplie, après 4 ans de travail, l’Entre-Temps est construit ! Alors vous voyez vraiment à quoi a servi l’argent que vous nous avez donné. Un gros merci !

 

Sources :

SLA Québec

Le Ice Bucket Challenger, une fraude ???

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s