Le quartier dit «non» à la violence conjugale

Publié le


Publié le 5 Avril 2013    –      Amine Esseghir        – Courrier Ahuntsic/Bordeaux Cartierville

« Au Poste de quartier 10, la violence conjugale se place en haut du tableau. Depuis 2006, une moyenne de 127 cas est signalée à la police chaque année. Dans ce contexte, la lutte contre la violence intrafamiliale sera le thème d’un atelier au troisième rendez-vous de la démarche de planification, organisé par Conseil local des intervenants communautaires (CLIC), le 13 avril….

À 25 ans elle ne peut sortir de la maison. Lorsque son mari lui permet de rejoindre un organisme communautaire pour parfaire son français, il lui précise que les cours se terminant à 13h, elle devait impérativement être à la maison une demi-heure plus tard. De toute façon, le téléphone sonne à 13h30. Tout manquement à cette disposition entrainerait l’arrêt des cours. Elle ne peut pas non plus regarder la télévision à la maison, car bloquée par code. Lorsque son homme rentre, elle devra se cloîtrer dans sa chambre et s’occuper de sa fillette de deux ans, sa seule distraction à la maison »…..

 

http://www.courrierahuntsic.com/Actualites/2013-04-05/article-3214415/Le-quartier-dit-%26laquonon%26raquo-a-la-violence-conjugale/1