gigogne

La Fondation Vagabond fait un don à La Gigogne !

Publié le

Merci beaucoup à la Fondation Vagabond contre la violence faite aux femmes !
Danielle Dumont, gérante de Studio Mode à Matane à remis à Vanessa Caron, coordonnatrice volet intervention de La Gigogne, un chèque d’un montant de 1 517.00$

Nous tenons à préciser que ce don ne fait pas partie de notre Campagne papillon pour l’Entre-Temps. En  effet, cela fait déjà plusieurs années que les employées des boutiques Vagabond, Studio Mode et Boutique Revue ramassent des fonds pour la Fondation Vagabond contre la violence faite aux femmes. Cet argent est par la suite redistribué aux maisons d’hébergement pour les femmes et enfants victimes de violence conjugale. À Matane, c’est La Gigogne qui reçoit le don.

Encore merci à toutes, c’est très apprécié !dsc04476

FÉMINISTE. OU COMMENT LE DEVENIR EN 5 LECTURES

Publié le

Féministe. Ou comment le devenir en 5 lectures

Féministe. Ou comment le devenir en 5 lectures, c’est un grand dossier qui – on l’espère – mettra du « Pour vrai? », du « Ah, intéressant! » et du « Oh, que oui! » dans ta journée. Cinq lectures, donc, sur un mode tantôt ludique, tantôt informatif, pour que tu prennes la pleine mesure de la pertinence de la cause et du mouvement. On te fournit des répliques aux arguments antiféministes. On te propose un quiz. On te parle de l’histoire, des différents courants. On te donne les définitions des termes nouveaux et moins nouveaux.

Ça te tente? Vas-y! Gâte-toi, clique sur le lien plus bas et tu découvriras ces 5 lectures intéressantes!

https://www.gazettedesfemmes.ca/dossiers/feministe-ou-comment-le-devenir-en-5-lectures/

Mon amie vit-elle de la violence ?

Publié le

L’Avantage gaspésien – 26 septembre 2012 – Maude Pépin

Michèle Cody, intervenante à La Gigogne depuis 23 ans, conseillère à l’intervention, lance un nouveau projet de sensibilisation…

http://www.myvirtualpaper.com/doc/lavantage-gaspesien/km10regu20120926/2012092501/5.html#4

 

Pas un jour sans agressions à caractère sexuel!

Publié le

Soumis par Melissa le 21 septembre 2012 – 13h10 – CDEACF

« En 2011, le taux de signalement des infractions sexuelles a diminué au Québec. Les corps policiers ont enregistré 450 infractions sexuelles de moins que l’année précédente .Est-ce à dire qu’il y’a moins de crimes sexuels au Québec? Le Regroupement des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) y voit plutôt une indication inquiétante de la banalisation de la violence sexuelle faite aux femmes. «En effet, notre expérience nous démontre qu’encore trop de femmes et d’adolescentes ne signalent pas leurs agressions à la police parce que, d’une part, elles banalisent la violence exercée à leur endroit et, d’autre part, elles craignent que la police en fasse de même » explique Rosa Pires, porte–parole du Regroupement québécois des CALACS. »

http://cdeacf.ca/actualite/2012/09/21/jour-agressions-caractere-sexuel?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

Quand violence conjugale rime avec dépression post-partum

Publié le

Passeportsante.net 30/03/2012

« Les mères souffrant de dépression post-partum sont plus susceptibles de vivre une relation conjugale violente, et les nouvelles mères dans des relations abusives sont plus susceptibles de souffrir de dépression post-partum.

Pour les spécialistes, il n’est pas surprenant qu’il y ait un chevauchement entre la dépression et la violence d’un partenaire intime. Il s’agit là d’un indice fondamental pour dépister un problème ou l’autre lors de consultations avec ces patientes… »

http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/FicheExt.aspx?f=60167