Matanie

Municipalités alliées contre la violence conjugale

Publié le

Dernière journée des 12 jours d’action contre la violence faite aux femmes !

6 décembre, journée de commémoration de la tuerie de Polytechnique #12joursdaction #violencesystémique

 

La Marche mondiale des femmes 2015 est lancée

Publié le

Pierre

Pierre Morel – Publié le 10 mars 2015
L’Avantage Gaspésien

La Table de concertation des groupes de femmes du Bas-Saint-Laurent a fait escale à Matane hier afin de présenter les détails entourant la quatrième Marche mondiale des femmes 2015, dont les activités s’étendront de mars à octobre prochain.

Misant sur le thème « Libérons nos Corps, notre Terre et nos Territoires » cette initiative a pour objectifs de dénoncer les inégalités et les injustices à l’endroit des femmes, et ce, en raison des politiques d’austérité, de la dégradation de l’environnement et d’une forme de militarisation.

La porte-parole de cette marche 2015 pour la région est, la Matapédienne Marie-André Mathieu, qui est également agricultrice, précise d’ailleurs que l’avenir de l’humanité est en danger et que la mobilisation des femmes pourrait contribuer à améliorer la situation.

Elle soutient que le premier geste à poser est d’abord de réduire la surconsommation et notamment celle du pétrole.

Brigitte Michaud, de la Table de concertation des groupes de femmes du Bas-Saint-Laurent, affirme de son côté que cette démarche est nécessaire dans un contexte où le gouvernement ne cesse de réduire les budgets en santé, éducation et au monde communautaire et que ce sont surtout les femmes qui font les frais de cette politique.


MMF_2015_Lancement Matane« Les femmes sont touchées tant au plan du travail que personnel », dit-elle en précisant que les femmes disposent ainsi de moins de services pour s’occuper d’enfants en difficultés par exemple.

Revenant sur les événements qui ont marqué le printemps 2012, où les femmes ont aussi dénoncé la perte de certains acquis sociaux, Brigitte Michaud estime que l’usage de la force excessive représente un danger.

« Les femmes sont touchées tant au plan du travail que personnel »Brigitte Michaud

Dénonçant aussi les réductions du fédéral, elle s’inquiète des mesures découlant de la Loi 51 sur la sécurité, qui pourrait faire place à des abus.

À son avis, la mobilisation de tous, y compris celle des hommes, est donc essentielle dans ce mouvement de la Marche mondiale.

Lancée au Québec en 1995 avec la Marche du pain et des roses, la Marche mondiale des femmes a lieu tous les cinq ans.

En 2010, plus de 10 000 personnes étaient de la clôture à Rimouski.

Cette année, la marche se terminera à Trois-Rivières le 17 octobre et d’ici là de nombreux rassemblements sont prévus dans chacune des régions du Québec.

MMF_Matanie_2015