Notre équipe

La Gigogne ouvre ses portes

Publié le Mis à jour le

Nous avons ouvert nos portes à Cogecotv Matane, afin de vous faire découvrir nos divers services.

Une entretenue avec Vanessa Caron, coordonnatrice à l’intervention de La Gigogne.

 

 

À toi qui te questionne tout le temps!

Publié le

À toi, ma chère !
À toi, qui te questionne tout le temps!
À toi, qui te fait dire que t’es trop comme-ci…, trop comme ça…
           Pas assez comme-ci…, pas assez comme ça …!!!
À toi, qui se fait traiter de grosse, de folle, de niaiseuse…
Tu te sens blessée par ces paroles, tu ne comprends pas pourquoi ???
Tu as de la peine et tu trouves ça inacceptable.
Sache que je pense comme toi !
Ces paroles ne riment pas avec le mot amour.
Tu as peur, t’as peur de ce qu’il peut faire…
Tu crains de devenir folle pour vrai.
C’est normal que tu te sentes comme ça!
Tu te sens terrorisée, il te menace, tu crains de le quitter.
C’est tellement normal que tu te sentes comme ça.
Les femmes qui quittent leurs amoureux, parce qu’elles sont traitées comme ça, passent elles aussi par les étapes que tu vies présentement!
Tu as entendu parler des services de La Gigogne, t’oses pas téléphoner, tu as peur de raconter ce que tu vies.
Je te donne un truc 😊 :
Tu n’est pas obligé de dire ton vrai nom si tu veux appeler pour de l’information 😉
Un téléphone ne t’engage à rien, je sais que c’est épeurant et que cela prend beaucoup de courage!
Tu te sens probablement comme dans une tempête, t’es fatiguée, épuisée…
L’équipe de La Gigogne est là pour t’accompagner, pour répondre à tes besoins.
Appelle-nous quand tu seras prête.
418-562-3377
Courage !
Guylou
Intervenante mères/enfants
logo La Gigogne 3D_2014

L’intérim se poursuit…

Publié le

Nous nous faisons régulièrement demander si nous avons trouvé une nouvelle directrice.
Pour être honnête, nous n’avons pas cherché. Les dossiers ont été répartis entre toute l’équipe et notamment entre Vanessa, coordonnatrice à l’intervention et Marie-Laure, coordonnatrice administration et développement, qui assure la direction par intérim.

Au vue des circonstances nous pouvons dire que tout se passe très bien. Les membres du conseil d’administration sont également très satisfaites du travail qui se fait actuellement et l’intérim se poursuit pour le moment.

Il ne se passe pas une journée sans que nous ne pensions à toi, chère Guylaine. Nous savons que tu veilles sur nous et cela nous réconforte.

Guylaine

Adieu Guylaine

Publié le Mis à jour le

C’est avec une grande stupeur et une immense tristesse que nous avons appris le décès de Guylaine Fournier, notre chère directrice.

Guylaine a grandement contribué aux succès de La Gigogne, en mars dernier nous fêtions ses 25 ans à La Gigogne. Sa dernière réalisation n’est pas des moindres : la construction de la première maison de 2ème étape au
Bas-St-Laurent, l’Entre-Temps ! Au fil des années, elle a partagé avec nous, travailleuses et membres du conseil d’administration, sa bonne humeur, son esprit d’équipe, et sa passion pour la cause auprès des femmes !

Ton départ soudain laisse un grand vide et nous confronte à la fragilité de la vie. Sache que ton esprit est toujours parmi nous et que nous t’entendrons encore longtemps siffloter comme tu avais l’habitude de le faire.

Ton engagement auprès des femmes et enfants victimes de violence conjugale est un modèle pour nous et va nous permettre de reprendre le flambeau pour poursuivre la mission de La Gigogne.

Repose en paix chère Guylaine, tu as rejoint les grands esprits et nous espérons bien que tu vas continuer de veiller sur nous.

Les travailleuses et membres du conseil d’administration

 Guylaine

Crédit photo : Pierre Morel – TC Média

 

 Voici les détails pour les funérailles :

La famille recevra les condoléances à la Maison commémorative familiale R O U L E A U
315, Boulevard Dion Matane

le jeudi 5 février, de 14 h à 17 h et de 19 h à 22 h.

La célébration commémorative aura lieu en l’église St-Jérôme de Matane, le vendredi 6 février à 14 h.
Vendredi, jour de la célébration, la Maison commémorative ouvrira à compter de 10 h.
L’inhumation aura lieu ultérieurement au cimetière de Matane.

Ceux et celles qui le désirent peuvent envoyer des marques de sympathie ou faire un don à la Gigogne

 

 

Noël à La Gigogne

Publié le

Pierre

Pierre Morel
Publié le 24 décembre 2014 – L’Avantage gaspésien

 

Faisons des Fêtes un temps de paix

Guylaine

La fête de Noël est considérée comme un moment de réjouissances, de partage et d’amour, mais ce n’est pas le cas pour tous et notamment pour plusieurs femmes et enfants victimes de violence conjugale qui doivent fuir leur domicile pour se retrouver en un lieu plus sécuritaire comme celui de la Gigogne.

Travaillant au sein de l’équipe de la Gigogne depuis 26 ans comme intervenante et ensuite à titre de directrice de la maison d’hébergement, Guylaine Fournier  avoue que certaines femmes n’ont d’autre choix que d’opter pour cette solution temporaire afin de se sentir en sécurité.Pour les accueillir, des intervenantes doivent donc demeurer sur place afin d’alléger leurs souffrances et recréer, si possible, un air de fête surtout pour celles qui arrivent le soir du réveillon ou dans le temps du Jour de l’An en état d’urgence.

« Comme c’est le temps des Fêtes, ce n’est jamais une partie de plaisir pour ces femmes. Nos intervenantes sont préparées à affronter ces situations et elles auront les oreilles grandes ouvertes et elles démontreront beaucoup d’empathie pour organiser les démarches les plus urgentes », précise Guylaine Fournier.

Ajoutant que les intervenantes de la Gigogne ont la réputation d’être accueillantes, ce qui fait la force de ce centre, elle indique qu’elles seront donc plus attentives durant cette période.

Sensible au fait que des enfants accompagnent souvent leur mère, l’équipe de la Gigogne prévoit aussi une distribution de petits présents afin d’alléger leur tristesse.

« À notre réveillon, on va quelques fois inviter des dames qui se retrouvent seules en appartement pour la première fois de leur vie à Noël », poursuit Guylaine Fournier pour qui c’est une façon de diminuer l’angoisse et de contrer l’isolement.

« Comme c’est le temps des Fêtes, ce n’est jamais une partie de plaisir pour ces femmes »Guylaine Fournier

Reste que pour affronter une telle situation, Guylaine Fournier estime que les intervenantes doivent apprendre à mettre un filtre pour se protéger tout en démontrant qu’elles comprennent bien la situation.

« Je peux être empathique, mais je dois aussi penser à moi sans me laisser envahir par toutes les émotions », avoue-t-elle en rappelant que l’important c’est d’accueillir ces femmes qui cherchent un refuge.

Guylaine Fournier mentionne qu’il n’y a pas un Noël identique, mais qu’elle observe que le phénomène de la violence conjugale ne semble pas diminuer, sauf que les femmes sont maintenant plus portées à le dénoncer et à demander de l’aide.

Guylaine Fournier rappelle enfin que si des femmes se sentent en danger ou menacées, même à Noël, elles ne doivent pas hésiter à communiquer avec la Gigogne.

« Pour celles qui n’ont pas demandé d’aide, oser le faire pour vous ou vos enfants », lance-t-elle comme message pour ce Noël.